Un certain regard… Un demi-siècle d’histoire des enseignants à la CGT

mardi 16 décembre 2008
popularité : 83%

Il faudrait être de mauvaise foi pour ne pas apprécier comme il se doit le chemin parcouru pendant près d’un demi-siècle par le S.N.E.T.P. qui sera le seul syndicat regroupant des enseignants du public adhérant à la C.G.T. La reconnaissance des Centres d’apprentissage comme établissements d’enseignement dépendants du ministère de l’Education Nationale n’était pas gagnée en 1945, comme n’était pas gagnée la fonctionnarisation de tous les personnels sans parler du corps unique, de l’égalité de traitement et de dignité des enseignants, quelles que soient les disciplines enseignées… Bien évidemment la vie aujourd’hui n’est plus celle des années 50 et certains peuvent simplement trouver ces évolutions logiques. Et pourtant les événements relatés tout au long de ces pages montrent que rien n’a été offert, qu’il a toujours été nécessaire d’aller chercher ces succès. Des militants à tous les niveaux ont joué un rôle déterminant pour l’engagement des personnels dans l’action revendicative et par conséquent dans les succès engrangés.

Un certain regardMais la narration historique nous montre aussi qu’à chaque fois que le personnel a « levé le pied », il en a subi les conséquences, et a enregistré des reculs. Or, s’il est juste de reconnaître le rôle déterminant du syndicat dans les succès, il serait illogique de refuser de l’interroger sur ses responsabilités directes ou indirectes lorsque le personnel « lève le pied ». C’est cette recherche qui est importante sur le plan historique, car c’est elle qui permet de comprendre pourquoi il y a engagement ou désaffection envers le syndicat à des périodes déterminées et donc pourquoi il y aurait des succès et des reculs. Mais elle est aussi et surtout importante pour l’avenir car elle peut éviter aux générations de militants futurs de refaire les erreurs de leurs aînés.

Bien évidemment et c’est aussi une donnée à prendre en compte, cette activité du syndicat s’est inscrite dans la démarche générale de la C.G.T. à laquelle il est resté envers et contre tous fidèle.

Il s’agit donc d’une « Réflexion autour de l’Histoire du S.N.E.T.P. - C.G.T. » entre 1945 et 1990 que nous vous proposons de découvrir ou de revivre.

Gérard MONTANT est entré dans les CET en 1962 comme professeur d’enseignement technique théorique, option comptabilité. Il adhère à la C.G.T. dès son entrée dans l’éducation nationale. Après avoir assumé, à partir de 1966, des responsabilités au niveau de l’académie de Paris regroupant les 8 départements de l’Ile de France, il fut élu secrétaire général du S.N.E.T.P. - C.G.T. lors du congrès de Montreuil en 1974 et quitta cette responsabilité en 1985 lors du congrès de La Rochelle. De 1985 à 1987 il fut Rédacteur en chef adjoint de la Vie Ouvrière. En 1987, il devient Secrétaire Général de la Fédération Internationale Syndicale de l’Enseignement dont le siège était alors à Berlin, capitale de la République Démocratique Allemande. En 1991, il démissionna en raison de désaccords avec les orientations de la F.S.M. et du refus de la majorité du CA de la FISE de transformer l’organisation. En 1992, il devint Secrétaire Général d’I.N.D.E.C.O.S.A-C.G.T. (Association des consommateurs de la C.G.T.), puis Président de cette association, responsabilité qu’il quitta pour assumer les fonctions de Secrétaire Général du Centre Culturel Français de Dakar puis d’Attaché Culturel à l’ambassade de France au Sénégal de 2001 à 2005. Entre 1991 et 1998, tout en assumant ses responsabilités professionnelles, il présenta une Licence, une Maîtrise, un DEA et un Doctorat en Sciences de l’Education option « Histoire » à la Faculté Descartes de Paris. Il réalisa sa thèse sur « L’École, les enseignants, la formation professionnelle et l’apprentissage dans les congrès et la presse de la C.G.T. de 1895 à 1921 », thèse qui a été publiée par l’Institut d’histoires sociales de la CGT sous le titre « Les amours laborieuses ». En 2008, il publiera une étude sur l’histoire du syndicalisme enseignant à la C.G.T. entre 1944 et 1990 sous le titre « Un certain regard… Un demi-siècle d’histoire des enseignants à la C.G.T. ».

En vente (15 euros) auprès de l’auteur : G. Montant, 52, rue des Haies, 75020 Paris

Tél : 0632232203


Commentaires